CATCHAT

Le chat ... Rien que Chat ! ... Enfin presk !

Accueil > SANTE > QUELS RISQUES D’ACCIDENTS COURENT LES CHATS ?

QUELS RISQUES D’ACCIDENTS COURENT LES CHATS ?

vendredi 14 novembre 2003, par CatChat

Les chats qui entrent et sortent sans contraintes de la maison sont privilégiés. Ils ont plus de liberté de mouvement et de variété dans leur vie que les chats d’appartement. Mais ils sont aussi beaucoup plus exposés à toutes sortes de dangers.

La curiosité est un dangereux défaut

Les personnes qui installent des chatières et des passerelles pour leurs chats manifestent leur respect des besoins de leur animal, mais leur permettent en même temps de courir toutes sortes de risques. Que ce soit en ville ou à la campagne, il n’est guère possible de faire quoi que ce soit pour prévenir ceux du trafic routier. Même le plus rusé des chats peut oublier les règles élémentaires de la prudence lorsque sa curiosité est en éveil. Par ailleurs, dans la panique, les chats semblent avoir de la peine à évaluer la vitesse d’une voiture. Il incombe donc au propriétaire du chat de décider s’il donnera à son animal la liberté des grands espaces ou la sécurité d’un intérieur. Et le mieux est de prendre cette décision avant d’acheter un chat car une fois habitué à sortir, il supportera mal de vivre tout à coup confiné dans un appartement.

Acrobaties osées

C’est la raison pour laquelle il faut parler aussi des dangers auxquels les chats d’appartement sont exposés. Il y a d’abord les fenêtres qui s’ouvrent par le haut et dans lesquelles les chats peuvent mourir étranglés ou étouffés. Il y a aussi les rebords de fenêtres et les balustrades de balcon qui invitent les chats à tester leur habileté de funambules ou d’escaladeurs, souvent avec des conséquences dramatiques. Certes, un chat retombe toujours sur ses pattes, mais une chute de seulement un ou deux étages peut déjà provoquer de graves blessures. Et ce n’est pas parce qu’il est ensuite parti en courant qu’il n’a rien eu : le choc peut masquer pendant quelques secondes la douleur d’une fracture.

Ces mésaventures peuvent être évitées en posant des grillages aux fenêtres s’ouvrant depuis le haut et des filets aux fenêtres ouvertes et sur les balcons. Il existe même des grillages pour empêcher les chats de s’aventurer sur des arbres. En fait, ces grillages sont surtout là pour permettre aux oiseaux nicher en toute sécurité. Mais ils peuvent aussi éviter d’avoir un jour à appeler les pompiers pour récupérer un félin n’osant plus redescendre un tronc.

Poisons naturels et voisins malveillants

Pour limiter les risques de maladie, le meilleur moyen est de le vacciner régulièrement. Il y a aussi les dangers qu’un chat court lors de batailles avec ses congénères pour des questions de hiérarchie (elles peuvent être assez violentes), on peut les lui éviter en le castrant. Comme les chattes s’aventurent beaucoup moins loin de la maison que les mâles, elles prennent moins de risques. Par ailleurs, les chats adorent chasser et leur curiosité est proverbiale. Mais ils sont rarement des gloutons : les chats ont leurs habitudes et se contentent généralement de leur aliment favori.

Il faut parler des risques que les chats peuvent courir dans les jardins et à la campagne. De nombreuses plantes contiennent des substances toxiques et il convient de ne pas les laisser pousser dans son jardin ni de les avoir en appartement. L’engrais est également un produit malsain. Les produits chimiques avec lesquels on traite les plantes contre les parasites sont aussi poisons. Le chat peut en absorber par le simple fait d’avoir été en contact avec des plantes traitées et de s’être ensuite léché. Un rongeur empoisonné peut être fatal pour un chat s’il vient à le manger. Sans parler des voisins malveillants et des voleurs de chats dont on fait parfois grand cas, à tort ou à raison…

Cela dit, même si la liste des dangers est longue, la vie des chats en liberté n’est pas toujours si risquée : les chats ont eux aussi le sens de la survie et ont les moyens de se sortir de mauvais pas ou en tout cas de les éviter.

Messages

  • je ne sais si je vous lai déjà dit
    mais mon chat blaise âgé de huit ans s’est pendu aux ficelles qui retenaient au mur un forsythia au bout de mon jardin

    j’ai fait quinze jours de dépression me sentant responsable de la mort de mon chat
    ce sont des relations d’amour fusionnelles qui nous liaient (cf parole de chat de robert de laroche)il a toujours pu compter sur moi sauf ce jour

    je l’aime et si des extra terrestres pouvaient le faire revenir en vie je ne dirai pas non

    je l’aime
    monique

    • Bonjour,
      Ma minette Loulou que j’avais depuis 9 ans est morte en mai d’un cancer de l’intestin, 3 jours avant son décès elle était en pleine forme. C’est ce qui est inquiétant avec ces animaux qui dissimulent leur douleur, souvent pour ne pas faire de peine ou car ils se croient en faute.

      Filou, ma nouvelle compagne féline, vient de tomber du rebord de la fenêtre, à part un petit saignement au niveau des gencives (ils se cognent le menton quand ils tombent), elle semble en pleine forme. Elle est jeune, à 7 mois elle est un vrai casse-cou. Je ne trouve nulle part les conséquences d’une chute de 2 étages. Elle semble aller bien, je l’ai ausculté doucement et elle ne s’est pas plainte. Elle recommence 1h1/2 après à remonter sur son placard favori. Que dois-je surveiller en particulier pour être sûre qu’elle n’a pas de lésions internes. Merci
      Nathalie

  • bonjour,

    jai adopté un ptit chat il y’a une semaine ! il a un peu plus d’un mois et je m’inquiete !
    je suis en ville donc il doit rester enfermer dans mon appartement et j’ai l’impression de le sequestrer !
    il a tout le temps envie de me suivre et de sortir
    est ce qu’il peut etre heureux s’il reste chez moi ???
    que dois je faire ??

    pouvez vous m’aider s’il vous plait ??

    merci

    • Il ne faut pas s’inquiéter, tu doit absolument le laisser chez toi. Tu ne doit pas le laisser sortir, beaucoup de chat dans la rue ont la PIF ; péridotite infrectieuse féline ; une sorte de sida du chat, qui s’attrape par griffure. Mon ancien chat n’est jamais sorti lui de la maison mais l’a attrapé à la naissance et les vendeurs m’ont mentis.Mon nouveau chat ne sort jamais. Si je veux le faire sortir, il faudrait que j’aille faire faire les vacins au véto.

    • Attention à la maladie de PIF, qui se transmet très faciliment entre les animaux.

    • La PIF ou péritonite infectieuse ne s’attrape pas par griffure mais par contact avec selles et salive, donc avec gamelle et caisse à chat.
      Le sida du chat, s’appelle FIV (virus de l’immunodéficience féline) et s’attrape effectivement par blessures.

      IL y a un test fiable pour détecter la FIV en laboratoire, mais malheureusement poru la FIP c’est une autre galère. Le diagnostic ne peut pas être posé de manière fiable et simple.

  • Bonjour
    Mon chat de 11 ans s’est blessé la truffe, elle est toute rapée et comme il n"arrete pas de se lecher elle ne guerie pas, elle scinte ; le veterinaire dit qu’il ne peut rien faire.
    Pouvez vous m’aider
    Merci

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?